L'intelligence du commerce, comment survivre à l'apocalypse du commerce de détail

Publié le 24/01/2020
L'intelligence du commerce, comment survivre à l'apocalypse du commerce de détail

Après une dizaine d'années de transformation digitale, le marché est aujourd’hui assez mature et prêt pour que les acteurs prennent des décisions franches et sans équivoque.

Le commerce de détail est un secteur qui subit actuellement le plus de transformations structurelles. Depuis quelques années, on parle de « Retail apocalypse ». Impactés par l’hégémonie grandissante d’Amazon beaucoup de points de vente ont déjà fermé en Amérique du Nord. En France, le marché est différent mais le challenge et l’influence de technologie IT sont tout aussi importants et sont loin d'être négligeables.

Pour résister et survivre, les marchands doivent donc inventer de nouveaux solutions digitales dans son quotidienne. Ils doivent montrer son capacité à proposer une expérience totalement unifiée sur l’ensemble des points de contact. Les consommateurs doivent pouvoir acheter quand ils veulent où ils le veulent, et en ayant une expérience personnalisée qui leur convient le mieux. La solution c’est de le shopping tout le temps et partout. Le fondateur d’Alibaba définit cette nouvelle manière de faire du commerce comme l’intégration du online, du offline, de la logistique et de la data au sein d’une seule chaine de valeur.

Pour appliquer cette vision Alibaba Group est devenu un acteur incontesté du commerce de détail en acquiesçant des magasins et en développant sa propre chaine de distribution Hema Fresh avec plus de 2 000 points de vents prévus pour fin 2022. Et pour couvrir l’ensemble de sa chaine de valeur, Alibaba Group s’est structuré autour d’Alipay pour le paiement, Cainiao pour la logistique et Alibaba Cloud pour les infrastructures.

Mais d’autres modèles existent et se réinventent. Et notamment les Digital Native Vertical Brands (DNVB) avec des acteurs tels que le Slip Français, Bergamotte, Sézane. Ces marques intègrent l’ensemble de la chaine de valeur et l’UX, le design, l’éthique ou l’émotion sont au centre de l’expérience qu’elles proposent.

Par conséquent, le dénominateur commun de toutes ces stratégies gagnantes se retrouve dans la capacité à utiliser la Big Data et les technologies de l’IA. Savoir manager, utiliser, déployer et tirer profit de la Data (pour passer du Marketing de masse à la vrai personnalisation) sont des compétences à mettre au centre de sa stratégie pour se démarquer sur son marché.